google  facebook   twitter
Newsletter :
  • Un Sénégalais a-t-il le droit d'être apolitique?
    En discutant avec certains compatriotes des affaires du pays, il n’est pas rare d’entendre un grand nombre d’entre eux, non sans une certaine fierté, me dire : « Je suis apolitique. » L’image que la pratique politique renvoie dans notre pays ferait que s’en écarter serait un acte de dignité, voire de noblesse. Ces apolitiques auto-proclamés ne s’imaginent pas à quel point leur positionnement pose...
  • Chef Pierre Thiam, l'alchimiste
    La notion de « légende personnelle » décrite par Paulo Coelho dans son succès mondial L’alchimiste pourrait bien servir de clef de lecture au parcours de l’ancien étudiant sénégalais Pierre Thiam, devenu aujourd’hui un célèbre chef new-yorkais. Fraîchement débarqué dans le tumultueux New York des années 1990, Pierre Thiam a connu quelques...
  • Cheikh Anta Diop, penseur de la personnalité
    Ce jeudi 29 décembre 2016 coincide avec le 93e anniversaire de la naissance du professeur Cheikh Anta Diop, disparu il y a plus de trente années. Toutefois, l'engouement autour de sa pensée, chez les jeunes est sans faille et croissant. Il suffit, pour s’en convaincre, de parcourir les réseaux sociaux pour voir tous ces espaces de discussions créés pour parler de son œuvre. De là où il se trouve, l’historien qui a...
  • Cheikh Ahmadou Bamba, le Sénégalais idéal
    Cheikh Ahmadou Bamba est né au Sénégal. Issu d’une lignée peule, il s’exprimait en wolof, était noir de peau et s’habillait la plupart du temps en blanc. Dans ses nombreuses pérégrinations, il a sillonné le Baol, le Djoloff, le Cayor, le Ndiambour, le Sine-Saloum et j’en passe, avant de faire l’objet d’une déportation par l’administration coloniale vers la forêt inhospitalière...
  • Thomas Sankara: "C'est notre sang qui a nourri l'essor du capitalisme"
    Monsieur le Président, Monsieur le secrétaire Général, Honorables représentants de la Communauté internationale. Je viens en ces lieux vous apporter le salut fraternel d’un pays de 274000 km2, où sept millions d’enfants, de femmes et d’hommes, refusent désormais de mourir d’ignorance, de faim, de soif, tout en n’arrivant pas à vivre véritablement depuis un quart de siècle...